:: Mirhorizon :: Aqua :: Zone Ouest Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand le monde entier te persécute... + Rosalind.

avatar
⊸ Arrivée : 24/09/2016
⊸ Messages : 7

Feuille de route
⊸ Univers : Mirhorizon
⊸ Contacts :
à mi-chemin entre ciel et abysses.
Voir le profil de l'utilisateur




Flint Troisi
à mi-chemin entre ciel et abysses.
Dim 25 Sep - 19:01


... Tu te dois de persécuter le monde.
Rosalind ♒ Flint


Début d’après-midi. Période la plus pénible. Flint traînait les pieds. Il n’avait absolument aucune envie d’aller ramasser ces algues… Et puis, ou elle était passée cette Relicanth-là ? Il aurait juré qu’elle était encore là, il y a cinq secondes. Il poussa un profond soupir et retourna sur ses pas, un poisson couleur roche dans un tel quartier, c’était loin d’être facile à trouver. Voilà encore une nouvelle raison d’aller en haut – en plus d’avoir le pouvoir et ce qui va avec – c’est qu’au moins, y a pas besoin de chercher des Relicanth dans les rues. Pour la simple et bonne raison qu’il n’y aurait plus de Relicanth une fois qu’il serait en haut. Et cela serait sans regrets de la part de Flint qu’il s’en débarrasserait. « Rel’ ? Montre-toi, par Kyogre ! ». Mais inutile d’espérer l’a voir arriver quand elle était perdue dans ses rêves. Ah, s’il se retrouvait à manger de la soupe d’algue ce soir, ça allait barder. Et pas qu’un peu. Sur son passage, il soulevait quelques plaques et autres objets pouvant potentiellement abriter la fugueuse. Réveillant aux passages quelques personnes qui dormait-là, mais après tout, il s’en fichait et ne prenait même pas la peine de s’excuser.

Jusqu’à ce qu’il l’a trouve. Elle était là, posée tranquillement juste à côté de la façade d’une maison. Flint soupira, et se plaça devant elle, et lui donnant ordre de se mettre à avancer et d’arrêter de rêver. Ce qu’elle fit. Jusqu’à ce qu’il lui ordonne aussi brutalement de s’arrêter. La pauvre, elle perdait vraiment la tête avec lui – déjà que ce n’était pas la plus intelligente, Flint ne l’aidait pas. « Tu restes ici, et je t’assure que si tu bouges... Enfin, t’as pas intérêt à faire le moindre mouvement quoi. ». Parce qu’il avait potentiellement repéré une chance de se sortir de cette misère. Et que Rel’ était capable de tout gâcher, comme à son habitude… Ce n’était pas tous les jours qu’une Aero venait faire sa promenade ici-bas. Et il ne pouvait pas ne pas aller à la rencontre de cette femme qu’il ne connaissait pourtant ni de Ho-Oh ni de Lugia. Et tant pis si ce soir il devait se retrouver avec de la soupe d’algue, il aurait au moins un endroit où dormir. Voir même mieux, dans le cas le plus avantageux. Alors, il devait avoir une idée, toute simple, et toute stupide pour pouvoir l’accoster sans paraître suspect. « Rel’ ? Finalement, j’ai besoin de toi. Tu vois cette femme ? Eh bien tu vas faire comme tu fais d’habitude, tu nages sans regarder ou tu vas, puis tu l’a percute. Et tu files, loin, très loin. Tu disparais. Clair ? ». Il n’eut pour toute réponse qu’un mouvement de tête, qu’il prit pour un oui. Certes, ce n’était pas des plus correct d’aborder une personne de la sorte, mais, Flint n’avait pas de principes de toute façon… Alors la Relicanth s’exécuta. A merveille – pour une fois. Elle pouvait maintenant aller où bon lui semblait, l’important était qu’elle avait légèrement bousculé cette femme. Suffisamment pour qu’elle attire encore plus de regards sur elle – car bon, une Aero chez les Aqua, ça se remarque comme le Léviator rouge. Flint s’approcha d’elle, prenant un air faussement inquiété. « Aah, ces bestioles, elles galopent le long des rues sans voir ou elles vont. Vous n’avez rien ? ».

Revenir en haut Aller en bas
avatar
⊸ Arrivée : 25/09/2016
⊸ Messages : 4

Feuille de route
⊸ Univers : Mirifique
⊸ Contacts :
à mi-chemin entre ciel et abysses.
Voir le profil de l'utilisateur




Rosalind Delawney
à mi-chemin entre ciel et abysses.
Dim 25 Sep - 19:36

... tu te rebelles.




Flint + Rosalind
Une Aero au milieu des ploucs. Non, c'était clair que ça n'arrivait pas souvent, et pourtant, une fois par moi elle passait par ici. En effet, c'était dans ce quartier qu'était incarcéré son mari, alors elle venait se renseigner, sans jamais avoir le courage de lui faire vraiment face. Elle l'avait fait, une fois ou deux, et maintenant il lui écrivait des lettres. Parfois des excuses, parfois des menaces, mais peu importe le contenu de la lettre, elles finissaient brûlées. Elle l'avait aimé, autrefois, elle s'était fait avoir que n'importe quelle jeune femme se serait fait avoir, pas vraiment riche mais pas assez pauvre pour finir à Aqua, et il lui avait apporté la fortune, le renom. Ainsi, dans sa robe brodée qui faisait tâche dans le décor humide, elle marchait d'un pas motivé, elle avait peut-être un rendez vous avec quelques belles du coin. On commençait à la contacter un petit peu sur les questions du droit - quand bien même, en vérité, elle n'y connaissait pas grand chose mais était emplie de beaux rêves - et elle s'était fait avoir un certain nombre de fois. La première fois, elle s'était fait coincer par un groupe d'homme et n'avait pas pensé en ressortir entière, heureusement que Borée était là pour la protéger. Un Noarfang à Aqua, voilà aussi quelque chose qui devait être rare, lui et son beau plumage brillant, aux reflets d'or, comme si chacun de ses pas ici n'évoquait que richesse et opulence. La vérité c'est qu'elle n'était pas dans les plus aisés, et elle ne le serait jamais. Et on la bouscula. Elle fut surprise, bien assez pour manquer de glisser sur les pavés humides avec ses talons lisses et assez pour jurer dans les broderies de son col. « Aah, ces bestioles, elles galopent le long des rues sans voir ou elles vont. Vous n’avez rien ? » Charmant. Elle connaissait la chanson, elle était toujours méfiante. Elle dévisagea le jeune homme avant de hocher négativement la tête, lentement. Borée voletait à quelques mètres au dessus, entre les bâtiments crasseux, nul doute qu'il la gardait toujours à l’œil, qu'il s'assurait toujours qu'elle allait bien. « Juste une petite frayeur. Je ne suis pas vraiment habituée à ce type de ... Créature. » Elle lança, avec un sourire un peu trop franc. Elle passait pour moins humble qu'elle ne l'était, mais on ne lui avait pas apprit que certaines expressions, certains regards peuvent être malvenus. On ne lui avait apprit qu'à se comporter avec les riches, avec les hommes. Rosalind avait également plus tendance à se dire que les pauvres étaient moins manipulateurs que les riches, elle serait sans doute tombée de haut si elle avait su, la pauvre était pleine d'illusion, elle et son esprit romanesque. Durant combien d'années avait-elle rêvée qu'un courageux et poli jeune homme la délivre de cette cage dorée dans laquelle on l'avait enfermée ? Qu'il l'éloigne de cette violence, cette noirceur, de ces abus qu'elle tolérait parce qu'elle ne connaissait rien d'autre ? Oui, les années furent longues. Mais enfin elle voyait la lumière. « Je vous remercie ... ? » Elle lui lança un regard interrogateur en relevant sa main, habituée à ce que les hommes se présentent et lui offre un baise-main, ainsi le moment de silence qui en suivit fut ... Gênant.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
⊸ Arrivée : 24/09/2016
⊸ Messages : 7

Feuille de route
⊸ Univers : Mirhorizon
⊸ Contacts :
à mi-chemin entre ciel et abysses.
Voir le profil de l'utilisateur




Flint Troisi
à mi-chemin entre ciel et abysses.
Jeu 24 Nov - 22:15


... Tu te dois de persécuter le monde.
Rosalind ♒ Flint


Au début, il y croyait à peine, sans doute pensait-il se prendre plutôt un vent – un courant marin, c’est plus juste – plutôt que d’oser rêver avoir une quelconque réponse. Mais ce n’était pas pour autant qu’il changeait d’attitude, bien au contraire, jouer ce qu’il n’était pas, cela lui convenait parfaitement bien. Et puis au final, même pas. Ses doutes s’avéraient être faux. Ah, créature. Ouais, c’était le bon mot, clairement. Personne n’aurait pu trouver meilleur mot pour l’a décrire. Enfin, si. Mais cela aurait plus été des noms de Békipan quoi… Mais ce n’était qu’un détail, le plus intéressant restait tout de même qu’elle ait dit ne pas croiser de Relicanth tous les quatre matins… Ben disons que c’était très compréhensible si elle ne venait pas d’Aqua. Et donc. C’était très intéressant pour lui. Il n’était plus rien du type qui traînait les pieds et qui rechignait à la tâche comme il était il y a quelques minutes. En très caricaturé et en rentrant dans un presque cliché, il était plutôt cette hyène qui venait de trouver le meilleur gibier du siècle. Enfin, il ne fallait pas qu’il garde ce genre d’image bien caricaturée en tête bien longtemps. Ce n’était sans doute pas de la sorte qu’il arriverait un jour à se tirer vers le haut, mais plutôt à s’enfoncer toujours plus vers le bas. Ah tout sauf ça ! N’importe quoi, sauf ça ! Sauf qu’il y avait tout de même comme un léger problème. Il avait beau connaître certaines choses, en savoir d’autres, en imaginer de nouvelles aussi. Il avait tout de même une limite. Parce qu’il avait beau rêvé de gloire, de conquête, de pouvoir… Bref tout ce qu’il rentre dans les sept péchés capitaux quoi et qui conduirait n’importe qui vers le plus maudit des Enfers. Il n’en restait pas moins qu’il n’était qu’un Aqua, un rien du tout en somme, du moins à la vue de tous. Dans son esprit, il était bien plus, il était le roi de son monde, son monde imaginaire. C’est beau de rêvé, mais cela ne montre nullement la réalité. Et puis… « Je vous remercie ... ? ». Ah littéralement. Il devait faire quoi ? Etre pris pour un abrutit ? Ouais, alors. Non, ce n’était pas ce qu’il envisageait, pourtant… Bah c’était très certainement le cas. Il s’en serait donné quinze baffes. Le pire. C’est qu’il avait pu s’imaginer des situations. Mais que dans son esprit. Dans son monde. Pas dans la réalité. Et c’était très désagréable d’être confronté à la vie quand elle s’offrait. Et qu’il restait là, planté comme… Un Simularbre. Et un Simularbre sous l’eau, Lugia savait à quel point il ne ferait pas long feu. Comique.

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Quand le monde entier te persécute... + Rosalind.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» CASSY SOLOMOS ☀ quand le monde entier te persécute, tu te dois de persécuter le monde.
» Quand le monde entier te persécute ... ♦ Maddox (UC)
» Quiconque sauve une vie sauve le monde entier [Kate]
» (hot) Quand le monde te persécute, tu te dois de persécuter le monde.
» Quand un monde de certitudes s'écroulent. + Danny Mahealani

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Selcatsbo :: Mirhorizon :: Aqua :: Zone Ouest-
Sauter vers: